Le Royal chocolat ou Trianon selon les régions !!! et surprise ma candidature envoyée — CAP Pâtissier.

Je suis de retour de vacances !! Une semaine formidable à Majorque (Baléares) passée avec mes cousins qui m’a reboostée à 300%… et je vais en avoir besoin car les semaines prochaines s’annoncent très chargées avec le baptème de ma petite louloute fin juin et …. c’est officiel…ma candidature pour une formation de CAP Pâtissier; Et oui je me lance et je vais me battre pour cette place !! Je suis vraiment très excitée et en même temps complètement effrayée mais pour la première fois depuis un moment je me sens sur-motivée – c’est un très beau challenge et surtout la première pierre de mon projet. Je vous tiendrais au courant bien évidemment !!

En attendant, je me suis attaquée à un monstre de gourmandise – le Royal chocolat que l’on appelle aussi dans d’autres régions le Trianon.

IMG_20150321_130327

C’est étonnement pas si compliqué si on suit toutes les étapes une par une. Alors oui il faut prendre son temps car c’est assez long mais la pâtisserie ça ne se presse pas !

Pour cette recette, je me suis inspirée de « La cuisine de monica » qui a une super vidéo !! C’est super bien expliqué.

Ingrédients : 
IMG_20150321_130253

BISCUIT CHOCOLAT

4 oeufs

100g de sucre

100g de farine

80g de chocolat noir

20g de beurre

PRALINÉ FEUILLETÉ

100g de Praliné

100g de feuilletine (ou crêpe gavotte)

MOUSSE AU CHOCOLAT

4 jaunes

300g de chocolat noir

550g de crème entière (35% MG)

40g de sucre

3 c.à.s. d’eau

GLAÇAGE CHOCOLAT

200g de sucre

70g d’eau

70g de poudre de cacao non sucré

140g de crème liquide entière (35% MG)

4 feuilles de gélatine

IMG_20150321_121344

BISCUIT CHOCOLAT
  1. Fondre le chocolat et le beurre au micro-onde
  2. Séparez le blanc des jaunes. Montez les blancs en neige.
    Astuce : petite vitesse pour les rendre plus fermes.
  3. Blanchir les jaunes avec le sucre.
  4. Ajoutez le mélange chocolat beurre fondu.
  5. Puis délicatement les blancs en neige et finir par la farine tamisée.
    Placez-le directement dans le moule.
  6. Cuire entre 8 et 12min à 180°C.
  7. La quantité est indiqué pour les deux biscuits. vous pouvez soit les faire à la suite, soit les cuire en une seule fois, et couper en deux le biscuit ensuite (horizontalement).
  8. A réaliser la veille et le placez au frais : il sera plus onctueux.
PRALINÉ FEUILLETÉ
  1. Mélanger les deux ingrédients délicatement.
MOUSSE AU CHOCOLAT
  1. Fondre le chocolat au bain marie.
  2. Montez la crème à l’aide d’un batteur.
  3. Réservez au frais.
  4. Dans une casserole, portez l’eau et le sucre à ébullition.
  5. Retirez et versez sur les jaunes petit à petit tout en fouettant énergiquement jusqu’à que le mélange ait doublé.
  6. Ajoutez le chocolat et finir avec la crème en montant petit à petit.
MONTAGE DU ROYAL CHOCOLAT
  1. Prenez un plat et mettez un film alimentaire sur le dessus.
  2. Placez ensuite votre cadre en inox dessus.
  3. Coupez le contour du biscuit pour bien égaliser.
  4. Mettez l’un des deux biscuits réalisés au fond.
  5. Ajoutez le praliné feuilleté.
  6. Enlevez le moule pour bien étaler avec la maryse.
  7. Ajoutez la mousse au chocolat (gardez-en un peu pour le dessus) et faire en sorte qu’elle coule bien sur les côtés par l’espace laissé par le biscuit dont les bords ont été coupés.
  8. Prenez le plat et chassez l’air en donnant plusieurs coups sur votre table de travail.
  9. Ajoutez le deuxième biscuit et n’hésitez pas à l’enfoncer un peu.
  10. Versez le reste de mousse au chocolat et lissez.
  11. Placez-le deux bonnes heures au congélateur au minimum.
  12. Avec un chalumeau, chauffez le contour de votre moule pour pouvoir aisément le démouler et remettez-le au congélateur le temps de faire votre glaçage.
  13. Pour le glaçage, placez votre Royal Chocolat sur un récipient en hauteur et mettez en dessous un plat pour que ça ne coule pas sur la table ! Versez votre glaçage et lissez légèrement. Laissez s’écouler le glaçage avant de le placer dans un plat.
  14. Placez-le au minimum deux heures au congélateur, mais toute la nuit si vous le pouvez.
GLAÇAGE CHOCOLAT
  1. Mettrez à tremper la gélatine dans une eau bien froide.
  2. Portez à ébullition eau et sucre et laissez cuire 3min.
  3. Retirez du feu et ajoutez le cacao en poudre et mélanger.
  4. Versez la crème préalablement portée à ébullition et mélangez une nouvelle fois.
  5. Ajoutez la gélatine ramollie.
  6. Avant de glacer, réchauffez quelques secondes au micro-onde. Utilisez à une température de 30°C maxi.

IMG_20150321_130147

Notes
Le Royal Chocolat se mange frais et il faut le sortir du congélateur au minimum 4h avant de le déguster !
Par ailleurs, il se congèle très bien et peut être fait plusieurs jours à l’avance.
Dimensions du moule : de 18 sur 18cm à 22 sur 22cm

Pour mon royal je n’ai mis qu’un seul biscuit, moins classique mais aussi plus léger (si on peut dire…Hum Hum !!)

IMG_20150321_121606

Je n’ai qu’une seule chose à dire, c’est une tuerie, on ne peut pas s’arrêter : un vrai danger !!!

Mi@m !

Publicités

Mes mini chaussons aux pommes !

Comme prévu, voici la très simple recette du chausson aux pommes…

IMG_20150313_125725

Pour les faire j’ai utilisé la pâte feuilletée dont je vous ai parlée la semaine dernière puis, j’ai réalisé une compote de pomme. Pour la compote de pomme à vous de choisir si vous la préférez très lisse ou avec des morceaux ou encore agrémentée de vanille, cannelle… c’est selon votre goût ! Il faut juste qu’elle ne soit pas trop liquide (Astuce : vous pouvez congeler la compote dans un bac à glaçons pour en faire des petits cubes, cela facilitera la fermeture des chaussons si jamais elle est trop liquide.)

IMG_20150313_125241

Ensuite, pour la confection rien de compliqué ! il suffit de découper des cercles à l’aide d’un découpoir ou d’un cercle à pâtisserie après avoir abaisser votre pâte feuilletée. Attention : Ne pas abaisser la pâte trop finement pour que la compote ne détrempe pas le chausson et qu’il reste croustillant à la cuisson.

Étaler avec un rouleau à pâtisserie pour que vos cercles de pâte soit ovales toujours en gardant une bonne épaisseur de pâte.

IMG_20150313_125254

A l’aide d’une cuillère, poser une petite quantité de compote au centre en gardant un bord de 1 cm pour la fermeture. Puis , refermer le chausson et sceller avec de l’eau tiède appliquée au doigt ou au pinceau.

Puis, décorer vos chaussons en dessinant des stries à l’aide d’une lame bien aiguisée (et faire également quelques petits trous avec la lame pour éviter que les chaussons ne gonflent et craquent à la cuisson) et finir en dorant à l’aide d’un jaune d’œuf dilué dans un peu d’eau.

IMG_20150313_125322

Placer les chaussons sur une plaque dans votre four préchauffé à 180°C et cuire pendant une quinzaine de minutes (durée de cuisson selon le four et la taille des chaussons).

IMG_20150313_125416

Bonne dégustation et @ mercredi prochain !

La pâte feuilletée ….

   Je suis de retour de vacances !! un break d’une semaine en Normandie chez ma maman… comme ça fait du bien ! mais bon il est temps de reprendre les bonnes habitudes et pour cela j’ai choisi la pâte feuilletée. Aïe, aïe aïe !

IMG_20150312_111125

Le tout c’est de se lancer ! Il faut bien suivre toutes les étapes de la recette et il n’y a pas de raisons de la rater. Pour cette fois, je me suis appuyée sur une recette vidéo du chef Philippe trouvée sur YouTube pour bien réaliser les étapes du tourage.

IMG_20150312_130107

Il est également très important de choisir les bons ingrédients notamment pour la matière grasse, il faut prendre du beurre dit « sec » comme le Poitou-Charente.

IMG_20150312_130157

J’ai utilisé cette pâte feuilletée pour la réalisation de mes minis chaussons aux pommes que je vous présenterai la semaine prochaine. J’ai également profité des petits restes de pâte pour faire des torsades apéritives en y parsemant juste de la fleur de sel et de l’origan et en les faisant au four. Je n’ai pas malheureusement pas eu le temps de prendre des photos, ils sont partis trop vite !!

IMG_20150312_130119

@vous de jouer !

C’est le printemps … les premières fraises sont arrivées !!!

IMG_20150417_200938

 D’abord, je souhaite m’excuser pour ce jour de retard dans mes publications !! Hier, nous avons fêté en famille les 6 mois de ma petite fille alors nous avons profité de chaque secondes de cette journée.

Mais me revoici et avec ce soleil j’ai une envie irrépressible de fraises juteuses et sucrées. J’ai donc choisi de faire une tarte aux fraises :

IMG_20150417_201141 (1)

Pour commencer, je réalise la même pâte sucrée que pour ma tarte amandine pomme/poire. Puis, je fais une crème pâtissière à la vanille et il ne reste plus qu’à disposer les fraises coupées en lamelles.

IMG_20150417_201150 (1)

Pour la crème pâtissière :

500 ml de lait

1 gousse de vanille

3 jaunes d’œufs

de sucre en poudre

65 g de farine

Faire bouillir le lait avec la gousse de vanille grattée. Pendant ce temps là, blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre puis intégrer la farine et homogénéiser le mélange en fouettant vigoureusement. Ajouter la moitié du lait bouillant sur le mélange blanchit et fouetter puis ajouter la deuxième moitié du lait et remettre le tout sur le feu. Porter de nouveau à ébullition sans cesser de mélanger pendant deux ou trois minutes. Lorsque la crème a épaissi la mettre au frais rapidement.

IMG_20150417_201123 IMG_20150417_201237 IMG_20150417_201347

Pour le montage, il suffit de foncer la pâte dans un moule à tarte et de la cuire à blanc (mettre des haricots secs ou des billes d’argile sur le fond de tarte afin de conserver sa forme pendant la cuisson) environ 180°C pendant 30 minutes (à surveiller –  à la fin de la cuisson j’ai recouvert ma pâte avec du papier aluminium pour qu’elle ne colore pas plus mais qu’elle soit bien croustillante). Puis, une fois que tous les éléments sont bien froid, ajouter la crème sur le fond de tarte et égaliser. Enfin, disposer les fraises préalablement lavées et coupées sur la crème (à vous de choisir la façon de couper et de disposer vos fraises !).

IMG_20150417_201203 (1)

Tarte amandine Pomme/Poire

Attach0(4)(4)

Il me reste quelques pommes et quelques poires que je risque de perdre, alors j’ai choisi de réaliser ce dessert délicieux !!

J’ai d’abord réalisé une pâte sucrée à l’aide de mon robot Kitchen Aid. Elle est très facile à faire et son goût est merveilleux.

Voici la recette :

125 g de beurre doux ramolli

100 g de sucre en poudre

1 œuf entier

250 g de farine T45

1 belle pincée de sel fin (5 g)

Attach0(6)(4)Attach0(5)(4)

Dans le robot mettre le beurre, le sucre, l’œuf et crémer le tout. Ajouter la farine et le sel tamisés. Une fois intégrer écraser la pâte avec la paume de la main pour obtenir une belle boule sans trop travailler la pâte.

Laisser reposer une vingtaine de minutes au réfrigérateur. Étaler la pâte en forme de cercle sur 3 mm d’épaisseur environ avec un rouleau.

IMG_20150325_124832

Puis, j’ai préparé ma crème d’amande (cette crème nécessite une cuisson, elle ne se mange pas crue !)  dont voici la recette :

100 g de beurre doux

100 g de sucre

 100 g de poudre d’amande

2 œufs entiers

Quelques gouttes de vanille liquide

Crémez vigoureusement le beurre en pommade et le sucre en poudre à l’aide votre robot. Ajoutez la poudre d’amande puis les œufs un à un. Aromatisez. C’est prêt !!

 IMG_20150325_124619

Ensuite, j’ai coupé mes fruits le plus finement et régulièrement possible au dernier moment pour limiter l’oxydation (qui donne cette couleur noire aux fruits).

Pour terminer, j’ai foncé mon fond de tarte dans mon moule et j’ai piqué celui-ci à l’aide d’une fourchette pour éviter que la pâte ne gonfle à la cuisson. J’ai verser ma crème d’amande et j’ai disposé délicatement et de manière très serrée tous mes fruits. J’ai enfourné dans un four préchauffé à 180°C pendant 40 min, jusqu’à ce que les bords de la tarte soit bien dorés.

Une fois cuite et tiédie, vous pouvez appliquer au pinceau un nappage neutre pour rendre votre tarte encore plus brillante et gourmande.

Attach0(2)(4)

Se déguste encore tiède… selon moi !!!!

@plus….

Une Brioche pour le petit déj’ !!!

IMG_20150226_143151

Humm, la bonne odeur de brioche qui sort du four….

J’ai déjà testé plusieurs recettes de brioches, toutes bonnes mais là je dois l’avouer c’est LA recette ! Bon, je sais, il ne faut pas regarder la quantité de beurre mais on a rien sans rien !!! Elle est parfaite ! La texture ultra moelleuse et filante et le goût bien beurré c’est un délice.

IMG_20150226_181559

Pour obtenir le meilleur de cette brioche, il faut penser à la commencer la veille pour la laisser reposer toute la nuit au frigo. Vous pourrez trouver cette recette de « brioche Nanterre » sur le site de Mercotte. Il suffit de suivre à la lettre chacune des étapes et d’utiliser uniquement des ingrédients de qualité et vous deviendrez très vite la reine de la brioche !

IMG_20150226_143217

Au niveau cuisson, comme toujours il faut adapter en fonction de votre four; après plusieurs essais, je me suis arrêtée à une durée de cuisson de 35 minutes à 180°C au lieu des 45 minutes préconisés dans la recette. J’aime que la croûte soit bien dorée et croustillante. Je rajoute également du sucre en grain sur le dessus pour rendre cette brioche encore plus gourmande.

Le plus : Elle se conserve très bien 5/6 jours enveloppée dans du film alimentaire. Si bien que je n’ai pas encore pu récupérer des tranches de ma brioche rassie afin de faire de la brioche perdue !! Elle est dévorée bien avant…

Concernant la forme vous pouvez donner à votre brioche celle qui vous plaira !! Attention, il faudra peut-être adapter le temps de cuisson…

IMG_1849

Bonne dégust@tion !

L’éclair au chocolat !

IMG_20150306_150123

Alors, pour ces éclairs j’ai utilisé la même recette de pâte à choux que pour faire mes chouquettes. Ensuite, j’ai réalisé une crème pâtissière classique au chocolat. Et j’ai terminé par le glaçage à tomber par terre inspiré directement du blog Mon tiroir à recettes. Bon peut mieux faire question présentation, en effet il faut que je revois les proportions pour former mes éclairs, ils sont un peu dodus mais pour les gourmands c’est une aubaine !!

IMG_20150306_150152

Crème pâtissière au chocolat :

40g de sucre

15g de maïzena

18g de beurre

175ml de lait

Deux jaunes d’oeuf

5g de cacao amer

50g de chocolat corsé

50g de crème liquide entière

Glaçage : 

50g de sucre

50g de crème entière

50g de chocolat

 IMG_20150306_145455

Crème pâtissière au chocolat :

Faire bouillir le lait dans une casserole, couper le feu dès l’ébullition.
Dans un petit saladier, battre les jaunes avec le sucre, puis avec la maïzena. Incorporer le lait chaud peu à peu tout en fouettant.Verser ce mélange dans la casserole.
Mettre celle-ci sur feu vif, et bien mélanger la préparation. Dès les premiers signes d’épaississement, couper le feu, bien mélanger, jusqu’à ce que la préparation prenne la consistance d’une crème pâtissière. Elle doit être vraiment épaisse, si ce n’est pas le cas, la remettre une minute à feu vif pour s’assurer qu’elle ait bien pris. Ajouter le cacao, laisser tiédir quelques instants, puis ajouter le beurre et mélanger.
Préparer une ganache au chocolat en versant la crème liquide bouillante sur le chocolat préalablement fondu au bain-marie. Mélanger le tout à la maryse de façon à obtenir une crème au chocolat bien homogène.
Incorporer cette ganache à la crème pâtissière précédemment réalisée.
A l’aide d’une poche à douille munie d’un embout suffisamment long et fin, percer le dessous de chaque éclair en deux ou trois points (aux extrémités et éventuellement au centre si les éclairs sont très longs). Presser la poche pour fourrer les éclairs, en faisant attention à ce qu’ils ne se brisent pas sous la pression.

Glaçage des éclairs au chocolat :

IMG_20150306_145544

Dans une petite casserole, faire un caramel à sec en versant le sucre dedans et en laissant chauffer à feu vif. Pendant ce temps, chauffer la crème fraîche 30 secondes au micro-ondes.
Lorsque le sucre fond, remuer celui-ci pour s’assurer qu’il ne reste pas de cristaux. Une fois le caramel bien liquide et que celui-ci se colore, couper le feu. Incorporer la crème chaude tout tout tout doucement, cuillère après cuillère, en mélangeant bien entre chaque. (Pas de précipitation !! Beaucoup de patience !!!)
IMG_20150306_145440
Incorporer ensuite le chocolat (hors du feu !) carré après carré, toujours aussi lentement pour que le mélange reste bien lisse et bien liquide.
Au moment de recouvrir les éclairs de glaçage, s’assurer que celui-ci soit bien chaud et vraiment liquide. Si besoin, le refaire chauffer doucement pour le liquéfier.
Tremper chaque éclair dans le mélange chocolat-caramel et les relever d’un geste sec afin que le glaçage soit lisse et réussi. C’est un coup de main à prendre et je pense qu’un peu d’entraînement ne serait pas de trop !!
IMG_20150306_220111IMG_20150306_215955
Hummm….trop bon quand même…
@ mercredi prochain !

Opération Financiers !

Attach0(3)(3)

Le week-end dernier mon frère est passé nous voir…alors je lui ai préparé son petit gâteau préféré : le financier.

La recette est vraiment très simple mais pour un meilleur résultat il faut s’y prendre à l’avance.

IMG_0395

Ingrédients pour 40 mini-financiers : 

160 g de sucre glace

110 g de poudre d’amandes

70 g de farine de blé

200 g de blancs d’œufs (préparés la veille pour une meilleure consistance)

200 g de beurre doux

Attach0(8)(3)Attach0(9)(3)Attach0(5)(3)

Matériel : 1 bol, 1 casserole, 1 passette, des moules à financiers, 1 spatule

1. Cuire le beurre « noisette » : le mettre à fondre dans une casserole et le cuire jusqu’à obtenir une coloration dorée.

2. Lorsque le beurre arrête de mousser et qu’il ne « chante » plus, le filtrer puis le laisser tiédir.

3. Mélanger les blancs d’œufs, le sucre, la farine et la poudre d’amandes à la spatule sans chercher à incorporer de l’air.

4. Ajouter ensuite le beurre fondu (pas trop chaud – environ 30°C) et mélanger.

5. Laisser la pâte reposer pendant au moins 24 h.

6. Beurrer des petits moules individuels ou des moules silicones pour mini-financiers, puis verser la pâte à financier dedans et cuire pendant 20 min dans un four préchauffé à 180 °C (th. 6). Pour mon four 18 minutes ! A surveiller…

7. Démouler ensuite les financiers et les poser dans les assiettes. Laisser tiédir et déguster.IMG_0396

Vous trouverez la recette en vidéo en cliquant ici.

Ils sont encore meilleurs le lendemain !! Mais la prochaine fois je rajouterai une cuillère à café d’extrait d’amande amère ou d’Amaretto Disaronno (liqueur d’amande) pour corser le goût d’amande pas assez présent à mon goût.IMG_0395

Quel régal avec un bon café !!!

  Attach0(1)(3)Attach0(2)(3)

@ la semaine prochaine…

La valse des cupcakes !

Attach0(7)(2) (1)

Des petits cupcakes tout roses…voilà le projet de la semaine. Je dis projet car il y avait du boulot ! En effet, j’ai choisi quatre garnitures différentes pour garnir ces petites gourmandises : lemon curd (celui réalisé pour ma tarte au citron), confiture à la fraise (de ma mamie), nutella et caramel beurre salé (que j’ai également réalisé pour la première fois !!). Puis, j’ai recouvert les cupcakes avec une crème au beurre toute rose.

Attach0(3)(2)

Pour ces petits gâteaux, j’utilise une pâte à génoise très vanillée tirée de mon livre « Le livre de la décoration de gâteaux » de Juliet Sear (cette génoise délicieuse est parfaite notamment pour faire des gâteaux à étages, nous le verrons dans un prochain sujet !).

Attach0(23)

Pour cette recette, je commence par faire un sirop à la vanille qui me servira pour imbiber ma génoise avant de la garnir (cela lui donne un moelleux incomparable et un goût vanille très intense…).

Pour le sirop :

10 cl d’eau

100 g de sucre roux

Une gousse de vanille

Mettez l’eau, le sucre dans une casserole et faites bouillir à feu doux et en remuant de temps en temps (le sucre doit être totalement dissout). Puis, ajoutez les graines de vanilles et la gousse de vanille et réservez. (Bon à savoir : ce sirop se conserve jusqu’à deux semaines dans votre frigo dans un contenant bien fermé)

Pour la génoise : 

200 g de beurre mou

150 g de sucre roux

Une gousse de vanille

Une cuillère à café d’extrait de vanille (naturel)

4 oeufs

200 g de farine (avec levure incorporée)

Préchauffez le four à 200°C.

IMG_20150227_162353

Mélangez le beurre et le sucre roux avec les graines de vanille et l’extrait de vanille avec une cuillère en bois ou dans le bol du robot à vitesse moyenne (Utilisez le fouet ou la feuille) jusqu’à ce que le mélange blanchisse devienne mousseux et que les cristaux de sucre aient disparu.

Ajoutez les œufs battus en quatre fois. S’ils coagulent un peu ajoutez une cuillère de farine (prélevée dans votre farine déjà pesée). Incorporez-la doucement.

Versez ensuite progressivement la farine en quatre fois en mélangeant délicatement entre chaque ajout jusqu’à ce que toute la farine ait été incorporé. Ne mélangez pas trop rapidement et ne travaillez pas trop la pâte.

Versez la pâte dans des moules à muffins en silicone ou des jolies caissettes en papier (recette pour environ 12 cupcakes) et enfournez 10 à 15 minutes (cela dépend vraiment de votre four donc surveillez bien, votre petit gâteau doit être légèrement doré et souples au toucher (testez avec la lame d’un couteau qui doit ressortir propre).

Démoulez sur une grille et badigeonnez avec le sirop à la vanille et laissez refroidir.

Une fois froid, utilisez une petite cuillère et un couteau ou un évidoir à cupcakes (très pratique pour gagner du temps !) pour creuser les gâteaux avant de les garnir à votre goût (tout est possible : confiture, chocolat blanc, pâte de spéculoos, praliné, lemon curd, fruits frais…)

IMG_20150227_170828

Pour le caramel beurre salé : 

Je vous conseille la recette trouvée sur le journal des femmes. En effet, la première recette que j’ai testé utilise de l’eau pour faire le caramel et décuit le caramel un peu brutalement à mon goût ce qui je pense m’a fait obtenir un caramel bon mais avec de nombreux cristaux de sucre.

160 g de sucre

80 g de beurre salé ou de beurre doux et de fleur de sel

20 g de crème liquide entière

Mettez dans une casserole le sucre et faites chauffer sur feu moyen pour obtenir un caramel à sec. Le sucre va commencer à se dissoudre, devenir liquide puis se transformer en un liquide ambré : ça prend à peu près 3 ou 4 minutes. Pendant ce temps, dans une autre casserole, faites chauffer la crème liquide et réservez.
Dès que le sucre est transformé en caramel, retirez la casserole du feu et ajoutez délicatement une petite partie de la crème. Attention aux projections. Remuez vivement et incorporez le reste petit à petit (mais vraiment très doucement !!! il faut être patient !!). Quand il n’y a plus de bouillons, ajoutez le beurre petit à petit et remuez à nouveau jusqu’à consistance d’une crème moyennement liquide. Si la crème ne vous semble pas assez épaisse, remettez la casserole à feu doux et remuez jusqu’à ce que vous obteniez la consistance souhaitée.
Pour finir versez dans un bocal en verre, couvrez et réservez au frais.

Pour la crème au beurre :

Je cherche encore la recette idéale… celle essayée lors de la réalisation de mes cupcakes n’a pas été très concluante. En fait, j’ai voulu ajouté à ma crème au beurre de départ (qui n’était pas si mal tel quel !) de la crème liquide légèrement fouettée pour lui apporter un peu de légèreté. Mais lorsque j’ai ajouté ma crème fouettée et mélangé avec mon robot, ma préparation a complètement grainé (des petites boulettes sont apparues et le beurre est ressorti de l’appareil sous forme liquide – deux phases). Je pense que cela pourrait être du à la différence de température ou au fait d’avoir fouettée de nouveau la crème au beurre au robot…mais rien de sûr !! La bonne nouvelle c’est que j’ai pu rattraper cette crème au beurre tranchée en la faisant tout doucement réchauffé dans une casserole à feu doux puis en la mettant tout de suite au frigo pour la faire prendre. je vous donne tout de même la recette de base que j’ai utilisée mais d’autres essais seront nécessaires (l’avantage c’est qu’elle s’est parfaitement conservée au frigo sans craqueler pendant 5 jours !)

200 g de sucre en poudre

70 ml d’eau

2 jaunes d’œufs

2 œufs entiers

200 g de beurre doux

Quelques gouttes d’arôme

Faîtes cuire le sirop de sucre à 117°C. Fouettez au batteur le mélange œufs et jaunes jusqu’à obtention d’une consistance mousseuse. Versez le sucre cuit sur les oeufs. Laissez tourner le batteur quelques minutes pour abaisser la température de l’appareil. Incorporez le beurre à température ambiante en parcelles au fouet (vitesse moyenne). Aromatisez votre préparation.

IMG_20150228_103022

Le montage :

Pour le montage il n’y a plus qu’à garnir les petites génoises trouées et recouvrir de crème au beurre à l’aide d’une poche à douille (j’ai utilisée une douille cannelée !). Et enfin, après quelques heures de travail on peut ajouter des petites déco colorées en sucre pour faire pétiller ses créations….

IMG_20150228_103046

Bon c’est vrai qu’on peut faire plus simple, sans le sirop, avec une seule garniture…mais l’idée c’était de me permettre de tester plusieurs techniques jamais faites avant comme le caramel beurre salé, la crème au beurre… D’ailleurs, tout n’a pas était une réussite à 100%, mais malgré ces quelques petites difficultés (rien d’insurmontable puisque j’ai réussi à obtenir quelque chose de pas si mal visuellement et surtout plutôt très gourmand !)

IMG_20150228_102755 IMG_20150228_102820

Bonne dégustation @ vous !

Ma tarte citron meringuée…

IMG_20150224_211539 IMG_20150224_211529

Je me suis lancée la semaine dernière dans la confection de la tarte citron meringuée. Et bien je dois l’avouer ce fut un incroyable succès… j’ai déjà pas mal de commandes pour cette belle et succulente tarte. Pour réaliser cette tarte j’ai mixé plusieurs recettes que j’avais repérées sur internet et dans mes livres de cuisine. Alors pour la pâte sablée je me suis appuyée sur la recette du blog Mon tiroir à recettes qui explique comment réaliser la pâte sablée avec le Kitchen Aid ! Elle est vraiment parfaite, bien croustillante et avec un bon goût de beurre. Il suffit de la faire cuire à blanc à 180°C pendant environ 15 minutes (temps de cuisson différent selon les fours !). Ensuite, pour l’appareil citron je me suis servie d’une recette tirée de mon encyclopédie de cuisine dont voici le détail :

Ingrédients pour la crème au citron

200 g de sucre en poudre

3 dl de jus de citron

1 citron non traité

3 œufs entiers + 4 jaunes

35 g de fécule de maïs

60 g de beurre doux

2 dl de crème liquide

Portez à ébullition 1 dl d’eau, 100 g de sucre et le jus de citron. Râpez un peu de peau de citron pour mettre dans le sirop. Réservez. Blanchissez au fouet les jaunes, les œufs entiers et 100 g de sucre en poudre. Incorporez la fécule de maïs et fouettez vigoureusement. Versez le sirop citronné (Attention, pas trop chaud pour ne pas faire coaguler les œufs !), puis faites cuire le tout comme une crème pâtissière (sur feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe – 85°C max !). Incorporez à chaud le beurre. Filmez au contact et réservez au frais. Lorsque la crème est à 20/25°C, incorporez délicatement la crème fouettée et dressez aussitôt dans le fond de tarte. Réservez au frais.

IMG_20150224_163114IMG_20150224_162939IMG_20150224_163052

Enfin, je réalise une meringue italienne toute simple avec des blancs d’œufs montés en neige et un sirop de sucre à 118°C que je verse sur mes blancs. Je laisse fouetter (mon Kitchen Aid travaille pour moi…) jusqu’au refroidissement complet de la meringue avant de la disposer sur la tarte à l’aide d’une poche à douille munie d’une douille cannelée. Et voilà, quelques secondes sous le grill et je la dispose sur un beau plat à tarte. c’est du plus belle effet et quel délice !!

IMG_20150224_173253 IMG_20150224_173202 IMG_20150224_163506

@ vous de jouer !